Sombres meurtres dans le cinéma d’antan

Comme la scène de théâtre, le studio de cinéma et ses alentours sont un cadre enthousiasmant pour le polar historique. En témoignent plusieurs séries qui accordent des rôles, souvent de premier plan, aux vedettes d’hier. Malheureusement, là encore, peu sont traduites en Français et la plupart sont bien inconnues des lecteurs de notre pays.

En voici quelques-unes, un peu dans le désordre. Tout d’abord, ce qui est lisible en Français.

goulartUne série de Ron Goulart met en scène Groucho Marx dans différentes enquêtes publiées il y a plusieurs années.

Dans les aventures de Toby Peters publiées au Masque, Stuart Kaminsky passe en revue la plupart des vedettes d’Hollywood des années 1930-1940.

Signalons aussi, toujours en Français, des enquêtes dans le milieu du cinéma qui ne sont pas toujours rattachées à une série : Meurtre au cinéma forain. Sur les pas de Méliès, de Renée Bonneau (en 1902, en région parisienne), Le quadrille des maudits, de Guillaume Prévost, Occupe-toi d’Arletty, de Jean-Pierre de Lucovich (dans le Paris occupé), L’homme intérieur, de Jonathan Rabb (dans l’Allemagne des années 1920), Hollywood monsters, de Fabrice Bourland, Film noir à Odessa, de William Ryan (dans la Russie des années 1930), Keystone, de Peter Lovesey.

Jessie Beckett, l’héroïne de Mary Miley, est employée dans les années 1920 aux studios Pickford-Fairbanks et a affaire à plusieurs personnages peu recommandables dans une demi-douzaine de romans non encore traduits.

Même sort pour les Celebrity Mysteries de George Baxt, qui mettent en scène les vedettes du cinéma américain des années 1950.

Bonnes lectures, régalez-vous !

About Jack Sparks